Actualités

Déplacement dans la Somme de Frédérique Vidal

 
 
Déplacement dans la Somme de Frédérique Vidal

Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation était en déplacement dans la Somme le lundi 14 mai 2018.

La ministre a inauguré le matin le HUB de l'énergie, rue Saint Leu, centre de recherche dédié aux batteries du futur. De nombreuses personnalités étaient présentes pour l’événement.

Le Hub de l’Energie, a ouvert ses portes en Février 2017 avec la vocation de faire rayonner la recherche et le transfert technologique français dans le domaine du stockage électrochimique de l’énergie (batteries et super-condensateurs). Son objectif est ainsi de contribuer au développement économique régional et national en étant force de proposition pour accélérer la transition énergétique.

Le Hub de l’Energie, un outil au service des défis énergétiques de demain
A la pointe de l'innovation, le Hub de l’énergie est un laboratoire de recherche fondamentale et de développement pré-industriel. Les chercheurs et enseignant-chercheurs qui y travaillent ont l’objectif de développer des nouvelles technologies de batteries et de super-condensateurs qui seront plus à même de répondre aux défis énergétiques de demain : capacité augmentée, meilleure autonomie, durée de vie allongée, sécurité renforcée, utilisation d’éléments abondants, peu chers et simples à recycler, …
Le Hub permettra d'atteindre ces objectifs grâce à des expertises transdisciplinaires en électrochimie, caractérisation, science des matériaux, chimie organique, photovoltaïque, modélisation, …. Le bâtiment pourra à terme accueillir jusqu’à 150 chercheurs dans ses 5500m2 de superficie globale, dont 1550m2 dédiés à des laboratoires de recherche.
La force du Hub réside également dans sa plateforme de pré-transfert technologique et son unité de prototypage, compétences uniques en France dans un laboratoire de recherche, qui permet la réalisation de prototypes de batteries au format industriel 18650.

Le Hub de l’Energie, siège social d’un réseau national fédérateur
Le Hub de l’Energie, plateforme de connexion et d’échange entre chercheurs et industriels, répond à l’ambition française d’affirmer un rôle moteur dans les domaines des énergies renouvelables et de la transition énergétique. Le bâtiment a été construit entre 2013 et 2016 sur l’initiative du Professeur Jean-Marie Tarascon, expert de renommée internationale dans le domaine des batteries, pour en faire le siège du RS2E (Réseau sur le Stockage Electrochimique de l’Energie), le lieu de naissance de batteries aux technologies innovantes (sodium-ion, lithium-air, lithium-soufre...) et de l’amélioration des batteries d’aujourd’hui (optimisation des batteries Li-ion, sécurité, méthodes de fabrication...).

Ce réseau piloté par le Pr. Tarascon a été créé par le CNRS et le Ministère de la Recherche pour fédérer 17 laboratoires CNRS/Université français, 16 industriels et 3 centres de transfert technologique. Le bâtiment est occupé par les chercheurs du Laboratoire de Réactivité et de Chimie des Solides, Unité mixte UPJV – CNRS et membre fondateur du RS2E, qui disposent ainsi d’équipements et de locaux de pointe pour mener à bien leurs travaux. Les membres du RS2E issus des autres laboratoires et des entreprises partenaires sont accueillis régulièrement pour des séjours de courte ou de moyenne durée.

Le Hub de l’Energie : une force internationale
Une grande partie des premières recherches sur les batteries lithium-ion ont eu lieu grâce à des chercheurs français (Jean-Marie Tarascon, Michel Armand, Claude Delmas, Christian Masquelier…) pour une industrialisation… très largement asiatique. Aujourd’hui la bataille fait rage dans le monde pour inventer les technologies de batteries de demain : plus autonomes, moins chères, plus écologiques. Les gouvernements investissent massivement pour promouvoir la recherche et attirer les industriels, qui sont eux-mêmes fortement mobilisés dans un secteur très concurrentiel. La création du RS2E en 2011 et sa matérialisation sous forme du Hub de l’Energie sont aujourd’hui les meilleurs atouts français pour garder notre place dans ce domaine stratégique. C’est aussi une chance pour l’économie locale et régionale qui conforte la place des Hauts-de-France et d’Amiens dans l’économie verte et le développement durable. Le Hub de l’Energie constitue donc un outil de rayonnement formidable sur le territoire français, mais également européen. Il s’inscrit en effet parfaitement dans la dynamique actuelle de valorisation de la filière Batterie portée par l’Europe, qui a lancé fin-2016 la EU Battery Alliance, un plan d’action pour le développement d’une filière de fabrication de batteries en Europe à la fois compétitive et renouvelable. Le Hub de l’Energie est donc la meilleure chance pour la France, et en particulier pour le territoire Hauts-de-France, de s’imposer comme acteur de choix sur cette thématique d’avenir.

Le Hub de l’Energie, un formidable accélérateur de projets
Outre son rôle de vitrine pour la recherche française, pour le territoire et tous ses acteurs (Région Hauts de France, Département de la Somme, Métropole amiénoise, Académie, Université de Picardie Jules Verne) qui ont fortement soutenu et financé le projet, cet outil s’avère être un formidable accélérateur de projets. Une startup a été récemment créée grâce aux travaux développés au sein du réseau RS2E, TIAMAT, entreprise abritée au Hub qui entend développer et fabriquer des batteries sodium-ion. Déjà six personnes ont été recrutées et travaillent aux côtés des chercheurs académiques dans un partenariat public – privé exemplaire. De multiples contrats lient les industriels, les centres de transfert de technologie et les laboratoires académiques du réseau. Une unité de prototypage tourne à plein régime au service des acteurs du réseau permettant de tester en conditions réelles de nouvelles technologies de batterie. Un nouveau Cursus de Master en Ingénierie (CMI) à l’Université de Picardie Jules Verne et lié aux thématiques du stockage de l’énergie est en cours de labellisation au niveau national et accueillera des étudiants à la rentrée prochaine.

Le Hub de l’Energie, un bâtiment à l’image des recherches qu’il abrite : écoconçu et moderne
D’un point de vue architectural, le Hub a été conçu avec une approche environnementale forte par le cabinet d'architecte Nickl & Partner. Il répond à deux demandes : une intégration dans l'environnement et une qualité de construction durable. Ainsi, le bâtiment comporte de larges baies vitrées, des matériaux à faible émissivité...
Grâce à sa modernité, le Hub de l’énergie permet de rassembler dans un même lieu microscopes électroniques à balayage et à transmission, appareils de diffraction des rayons X, ligne de prototypage avec montage en salle sèche, spectrométrie de masse, cycleurs électrochimiques, boîtes à gants… Le bâtiment a été financé à hauteur de 22 millions d’euros par la Région Hauts-de-France, le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation, le Département de la Somme et Amiens Métropole.

----------

L'après midi, la ministre a visité SimUSanté au CHU Amiens-Picardie, un centre dédié à l’apprentissage et à la recherche.

Dédié à la recherche et à la formation initiale et tout au long de la vie, le centre se développe sur 4000m2 implantés au cœur du Pôle Santé d’Amiens.

Avec ses 51 espaces de simulation répartis sur 3 étages et ses équipements innovants, SimUSanté® est le plus grand pôle d’excellence européen dans le domaine de la pédagogie active et de la simulation en santé.

L’objectif du centre est ambitieux : apprendre ensemble pour soigner ensemble.

  • 51 espaces de simulation répartis sur 3 étages dont un hôpital reconstitué et un quartier simulé (cabinet médical, pharmacie, domicile).
  • 43 locaux équipés de capture audio/vidéo en lien avec des espaces de débriefing sur site ou à distance
  • Près de 150 mannequins et simulateurs dont 12 de haute-fidélité et 15 consoles de traitement de l’image
  • Une plateforme d’apprentissage et d’échange en ligne
  • Un espace ouvert au travail collaboratif avec les partenaires économiques.

Outil de formation professionnelle unique grâce à une mise en situation opérationnelle, SimUSanté® s’adresse aux professionnels de santé et aux étudiants. Les techniques pédagogiques innovantes utilisées placent l’apprenant au cœur de son apprentissage et en situation de contextes professionnels authentiques.

SimUSanté® tient compte des priorités de santé publique (handicap et dépendance, oncologie, maladies métaboliques et cardiovasculaires…). Ainsi, le centre offre des formations et des outils spécifiques à destination des aides à domicile, des aidants familiaux, des patients et des associations de patient pour favoriser le retour ou le maintien à domicile.

Le regard porté sur les situations professionnelles et les demandes de soins est l’occasion d’analyser la pertinence des réponses et d’engager des visions prospectives sur l’évolution des pratiques et des parcours de soins.

Le recours à la démarche de recherche est essentiel pour garantir le foisonnement d’idées et leur exploitation.