Actualités

Alerte météo : vigilance Orange pour neige et verglas - les transports scolaires suspendus le 23/01

> Voir l'article

Comité régional de suivi des mesures du contrat de développement territorial de l’Amiénois

 
 
Comité régional de suivi des mesures du contrat de développement territorial de l’Amiénois

Les préfets de la région Hauts-de-France et de la Somme ont réuni le 17 décembre les représentants des collectivités de l’Amiénois afin de faire un point d’étape sur les mesures inscrites au contrat de développement territorial de l’Amiénois.

Signé le 16 mars 2017 par le Premier Ministre, les présidents du conseil régional des Hauts-de-France, du conseil départemental de la Somme, de la communauté d’agglomération d’Amiens Métropole et la Maire d’Amiens, le contrat doit permettre de revitaliser l’emploi, la formation, le logement, l’aménagement durable du territoire, la mobilité, la santé, la culture et la présence de l’État de l’amiénois.

Les partenaires ont constaté des avancées significatives dans la mise en œuvre des mesures les plus structurantes :

  • le réseau de Bus à Haut Niveau de Service d’Amiens Métropole, pour lequel la participation financière de l’État s’élève à 10,5 millions d’euros, sera opérationnel le 30 mars 2019 ;
  • le pôle des services publics du XXIe siècle à proximité de la gare est bien engagé avec la construction d’un premier bâtiment qui accueillera à l’été 2019 les 150 agents de la direction départementale des territoires et de la mer. La construction d’un autre bâtiment exemplaire en matière d’économies d’énergies (80 millions d’euros) débutera en 2021 afin d’accueillir en 2023 850 agents des autres services de l’État ainsi que les services associés (garderie, restaurant inter-administratif, etc.),
  • le futur hôtel de police, à proximité de la Citadelle, hébergera 340 agents d’ici 2023 pour un montant prévisionnel de 25 millions d’euros.
  • le rayonnement administratif d’Amiens est confirmé avec l’implantation de nouveaux services publics tels qu’un centre perenne de contacts téléphoniques dédié au prélèvement de l’impôt à la source ou encore la plateforme du Centre d’expertise et de ressources des titres pour la délivrance des certificats d’immatriculation des véhicules 150 nouveaux emplois sont ainsi créés, soit bien au-delà des engagements pris par le Premier Ministre en 2015
  • le stade de la Licorne réhabilité, pour une participation financière de l’État de 2,5 millions d’euros, a été inauguré le 4 décembre ;
  • la réhabilitation du bâtiment Fontenoy du CHU a débuté en janvier 2018 et les services encore présents sur le site Nord rejoindront le site en 2020 ;
  • l’attractivité universitaire et de recherche est renforcée par la mise en œuvre d’actions innovantes axées sur le numérique avec la création du cluster « Energia » dédié à l’autonomie énergétique (qui bénéficiera en 2019 d’un label du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche) ainsi que la mise en place de plateformes de formation et de recherche autour des humanités numériques (utilisation des calculateurs de l’UPJV dans les champs, par exemple, de l’autisme et du patrimoine), de simulation en santé ou de diffusion des initiatives et des innovations en matière agricole.
  • La reprise du site de Whirlpool a bénéficié de 4 millions d’euros de prime à l’aménagement du territoire afin de faciliter les investissements et créer 277 emplois permanents.
  • le rayonnement culturel d’Amiens est accru avec la réhabilitation du Musée de Picardie et de l’hôtel de Berny (près de 600 000 euros).

Parallèlement, les partenaires, prenant acte des conclusions du rapport de la Mission du centenaire, ont réaffirmé leur objectif de faire d’Amiens une porte d’entrée de la France et de l’Europe dans la compréhension de la Grande Guerre par la construction d’un projet ambitieux, digital et complémentaire avec les équipements déjà existants (Mémorial John Monash, Historial de la Grande Guerre à Péronne).