Adaptation de la posture Vigipirate au niveau ROUGE « renforcé »

 
 
Adaptation de la posture Vigipirate au niveau ROUGE « renforcé »

À la suite de la décision prise par la France d’intervenir militairement au Mali, le président de la République a demandé l’adaptation du plan VIGIPIRATE.

Le plan VIGIPIRATE est maintenu à son niveau actuel, « ROUGE [1] », mais avec le renforcement de certains dispositifs visant à la surveillance des transports terrestres et aériens, en particulier en lien avec les pays à risques, et à la protection de sites sensibles (sites militaires, lieux de culte, emprises diplomatiques, ou encore lieux de grande fréquentation, comme les écoles ou les grands magasins).

Jean-François CORDET, préfet de la région Picardie, préfet de la Somme a veillé à la mise en œuvre locale de ces instructions.

Sécurisation et protection des bâtiments

La surveillance des abords des bâtiments et lieux publics est renforcée, par le biais de patrouilles plus fréquentes, notamment s’agissant de lieux recevant un public nombreux. Une vigilance particulière est accordée aux rues commerçantes durant la période des soldes. 

Sécurisation des transports publics

Le transport ferroviaire et le transport aérien sont concernés par le renforcement des mesures.

Le transport ferroviaire

Les gares les plus fréquentées du département, et particulièrement celle d’Amiens, font l’objet d’une surveillance accrue. L’inspection visuelle des trains avant mise à quai, mesure déjà en vigueur, ciblera les lignes potentiellement les plus vulnérables. Le contrôle des personnes et des bagages à l’accès des trains grandes lignes est lui aussi renforcé

Le transport aérien

Les mesures de contrôle des passagers et des bagages dans les aéroports est maintenue. Dans la Somme sont concernés les aérodromes de Glisy et d’Albert.

Le plan Vigipirate

Ce plan évolutif de prévention, de protection et de vigilance face à la menace terroriste prévoit un grand nombre de mesures.  Il est régulièrement activé en France depuis 1981. Depuis 2005 et les attentats de Londres, la France se trouve au niveau « rouge », ce qui implique une mobilisation soutenue des moyens de l’Etat.

Au-delà du ministère de l’Intérieur, cette mobilisation concerne d’autres acteurs de la sécurité : les forces du ministère de la Défense et des opérateurs tels que la DGAC, la RATP, la SNCF ou encore ADP.

Une vigilance qui concerne tout le monde

La vigilance renforcée concerne tout le monde et implique tous les acteurs de la vie publique, économique et sociale de notre pays. Chaque citoyen favorise l'efficacité de la mise en oeuvre des mesures de vigilance définies par l'Etat grâce :

- à sa connaissance du dispositif ;

- sa compréhension des mesures ;

- et son adhésion aux recommandations.

Quelle est la responsabilité des citoyens ?

- Respecter les consignes dispensées au titre de la vigilance, principalement dans les lieux publics, par exemple ne pas laisser ses bagages sans surveillance, ne pas se garer devant des endroits qui font l’objet d’une interdiction au titre de Vigipirate, etc.

- Conserver une attitude de vigilance, dans certains lieux publics où beaucoup de monde se rassemble et circule, comme les gares, les aéroports, les grands lieux touristiques, etc.

- Signaler toute activité suspecte, parce qu’elle semble inhabituelle, et qu’elle n’est pas caractéristique de l’endroit où l’on se trouve. Cette attitude a déjà permis de déjouer de nombreuses tentatives d’attentats et d’actes de malveillance.

Quels sont les bons réflexes?

- Etre attentif et vigilant aux situations qui peuvent paraître suspectes.

- Signaler à la police, aux services d’accueil des bâtiments dans lesquels on se trouve, aux patrouilles éventuelles, tout élément que l’on considère comme anormal ou méritant une estimation particulière.

- Respecter les consignes de vigilance qui sont rappelées régulièrement.

- S'informer sur la menace terroriste, mais ne pas l’exagérer et s’interdire les activités de la vie quotidienne.

Le site www.risques.gouv.fr recense les éléments d’information sur le plan Vigipirate et la posture en cours : http://www.risques.gouv.fr/menaces-majeures/menaces-terroristes/plan-vigipirate

[1] Le plan Vigipirate comporte quatre niveau, du niveau « Jaune : accentuer la vigilance » au niveau « Ecarlate : prévenir des attentats majeurs ». Actuellement, le plan Vigipirate est activé au niveau « Rouge : prévenir des attentats graves » - Renforcé, niveau intermédiaire entre les niveaux Rouge et Écarlate.