Transport et Risques

 

Risques naturels et technologiques :

Le département de la Somme est soumis à une multiplicité de risques naturels liés au débordement des cours d’eau et aux remontées de nappes, au ruissellement et à l’érosion des sols, aux submersions marines et au recul du trait de côte.

En avril 2001, la vallée de la Somme a été touchée par une crue d’une ampleur et d’une durée exceptionnelles due en grande partie à la remontée de la nappe phréatique qui a contribué jusqu’à 80 % au débit du fleuve. Trois plans de prévention des risques inondations approuvés couvrent aujourd’hui la vallée de la Somme. Elle compte aussi deux territoires à risque important d’inondation, Amiens et Abbeville qui font l’objet d’une stratégie locale de gestion des risques inondations. Le plan Somme traite quant à lui non seulement des actions de gestion des milieux aquatiques mais aussi de la protection contre les inondations.

Le risque de ruissellement lors des orages ou en période humide lorsque les sols sont déjà gorgés d’eau est également élevé. De fait, la prévention des inondations conjugue souvent les phénomènes de débordement et de remontée de nappe dans les vallées fluviales avec ceux des coulées de boues sur leurs coteaux.

Transport :

En matière de réseau routier, la Somme est traversée par quatre autoroutes, une route nationale et huit routes départementales classées à grande circulation, le département de la Somme dispose donc d’un maillage routier dense qui assure une excellente accessibilité aux principaux pôles d’emplois du département favorable à l’usage de la voiture et vecteur du développement de la périurbanisation autour d’Amiens et d’Abbeville.

Les villes continuent à concentrer l’essentiel des emplois d’où un décalage croissant avec le lieu de vie des ménages et un allongement des déplacements domicile-travail effectués en voiture (76 % des déplacements). La distance moyenne parcourue (20,6 km) est l’une des plus élevées de France.