Lutte contre la "Chrysomèle des racines du Maïs" dans le département de la Somme

 

Le Laboratoire national de la santé des Végétaux (Anses) - Unité d’entomologie de Montferrier-sur-Lez (34), a confirmé le 30 septembre 2013 la capture d’un individu mâle adulte de Chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera virgifera Leconte) dans la commune de Rivery (80).

Cet insecte a été piégé dans le cadre du dispositif national de surveillance du territoire.
En effet, la chrysomèle du maïs est réglementée au niveau européen en tant qu’organisme nuisible de lutte obligatoire, en tous lieux, de façon permanente. Les dégâts potentiels étant importants à long terme pour les cultures de maïs (insecte monophage), l’objectif prioritaire est d’empêcher l’établissement de celui-ci. Ainsi, des mesures fortes et rapides sont nécessaires dès la première détection afin de parvenir à son éradication.

Pour ce faire, l’arrêté ministériel du 28 juillet 2008 modifié définit les modalités nationales de lutte contre ce ravageur. Ces mesures ont été reprises au travers l’arrêté préfectoral du 25 octobre 2013 relatif à la lutte obligatoire contre Diabrotica virgifera virgifera dans le département de la Somme.

Les principales mesures de cet arrêté sont les suivantes :
- en zone focus (1km autour du lieu de capture) :
• obligation d’assolement de façon à ce que le maïs ne soit pas cultivé plus d’un an pendant trois années consécutives sur une parcelle donnée (obligation de rotation),
• obligation d’effectuer une lutte contre les larves (larvicide) en cas de culture de maïs en 2014.

- en zone de sécurité (5 kms autour de la zone focus) :
• obligation d’assolement de façon à ce que le maïs ne soit pas cultivé plus d’un an sur deux années consécutives sur une parcelle donnée,
ou
• obligation d’effectuer une lutte par larvicide sur les parcelles en monoculture de maïs en 2014.

- en zone tampon (34 kms autour de la zone de sécurité) :
• recommandation forte d'assolement de façon à ce que le maïs ne soit pas cultivé plus d'un an sur deux années consécutives sur une parcelle donnée.

La vigilance de tous les acteurs concernés est nécessaire à la réussite de cette lutte collective.

Contact:

Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt de Picardie - Service Régional de l’Alimentation
518, rue Saint-Fuscien 80094 AMIENS CEDEX 3
Téléphone : 03.22.33.55.55 – Fax : 03.22.33.55.50 – Mel : sral.draaf-picardie@agriculture.gouv.fr