Actualités

Soixante douze millions d’euros pour le ‘Très haut débit’ en Picardie

 
 
Soixante douze millions d’euros pour le ‘Très haut débit’ en Picardie

L’État a relancé, en avril 2013, dans le cadre de l’axe « économie numérique » du programme des Investissement d’avenir, un appel à projets « France Très Haut Débit – Réseaux d’initiative publique ». Ce dernier, doté 3 milliards d’euros sur 10 ans, est destiné à cofinancer des projets de déploiement de réseaux à haut et très haut débit d’initiative publique.

En Picardie, deux syndicats mixtes ont déposé un projet qui, compte tenu de leur impact, ont reçu un avis très favorable du préfet de la région Picardie puis ont été sélectionnés par le Premier ministre :

  • Le projet de câblage par fibre optique du syndicat mixte-ouvert « Oise Très Haut Débit » sera financé à hauteur de 53,80 millions d’euros.
  • Le projet de connexion mixte par fibre optique, technologies alternatives (wi-fi et voie hertzienne) et amélioration du réseau ADSL du syndicat mixte-ouvert « Somme Numérique » sera financé à hauteur de 18,64 millions d’euros.

Les taux de prise en charge par l’État, de près d’un tiers, sont similaires pour les deux départements. À noter que le département de l’Aisne devrait déposer, d’ici la fin de l’année 2013, son propre projet.

Le Plan France Très Haut Débit

Le Plan France Très Haut Débit porte une attention particulière à l’attractivité économique des territoires et la compétitivité de nos entreprises. La qualité des infrastructures, y compris numériques, est fréquemment identifiée comme un élément essentiel de l’attractivité de notre pays.

Les besoins en très haut débit (au-delà d’un haut débit de qualité) pour les entreprises sont déjà avérés et le deviendront encore plus dans les prochaines années, de manière sensiblement plus marquée que pour le grand public.

L’accès au très haut débit par un réseau en fibre optique est un atout considérable pour les entreprises car il leur apporte une meilleure réactivité par rapport à leur environnement (fournisseurs, clients), une capacité accrue d’étendre leurs marchés, mais également une meilleure maîtrise des coûts (visioconférence, réduction des déplacements, formation en ligne…). Par ailleurs, le partage d’applications (notamment logicielles) communes à plusieurs entreprises ou entre différents sites d’une même entreprise nécessite des réseaux à très haut débit.