Actualités

Sécurité routière : recrudescence de la mortalité dans le département

 
 
Sécurité routière :  recrudescence de la mortalité dans le département

Si la période estivale avait permis de ramener l’accidentalité dans le département à un niveau historiquement bas, on observe depuis le 1er septembre une recrudescence inquiétante de l’accidentalité dans le département.
En effet, 12 personnes ont trouvé la mort depuis le 1er septembre sur les routes de la Somme, alors qu’on en dénombrait 4 en 2015. La semaine dernière a enregistré à elle seule 3 victimes décédées.

Cette situation préoccupante doit faire comprendre aux automobilistes qu’il doivent prendre conscience des risques qu’ils encourent, et qu’ils font encourir aux autres usagers, par leurs comportements inadaptés et dangereux.

En effet, si la consommation d’alcool et les vitesses excessives sur la route restent au cœur des problématiques de sécurité routière, d’autres causes sont aussi à l’origine des accidents. Les fautes de comportement représentent à elles seules 64% des causes d’accidents corporels et surtout près de 4 accidents mortels sur 10 depuis le début de l’année, soit le double par rapport à 2015.

Parmi ces fautes de comportement, le refus de céder la priorité constitue à lui seul 20% des causes d’accidents corporels et 12% des causes d’accidents mortels depuis le début de l’année.

De nombreuses autres fautes de comportement peuvent être à l’origine des accidents : changement brutal de file, non-respect d’un feu, contresens, non-respect des distances de sécurité, dépassement dangereux, non-respect d’un piéton.

Depuis le début de l’année, 35 personnes ont trouvé la mort sur les routes du département, soit 20% de plus qu’en 2015.

Cette situation ne peut perdurer plus longtemps. Les comportements dangereux, à l’origine des accidents, doivent être fermement sanctionnés. C’est pourquoi le préfet a demandé aux forces de l’ordre leur mobilisation totale. Elles seront particulièrement mobilisées sur les routes départementales sur lesquelles ont lieu la moitié des accidents, souvent le plus graves puisque près des trois-quarts des accidents mortels ont lieu sur le réseau routier départemental.

Les moyens de contrôles banalisés seront déployés sur tout le département pour lutter contre les fautes de comportement inacceptables pour la sécurité de tous les usagers de la route.

Le recours au pouvoir administratif de suspension immédiate du permis de conduire, permis par la loi du 14 mars 2011, sera systématiquement employé pour les délits les plus graves. En cas de récidive, le véhicule pourra être immobilisé.

La vigilance restera accrue durant toute la période hivernale qui s’installe. En effet, les événements météorologiques (pluie, brouillard, feuilles mortes…) et leurs conséquences (boue, chaussée glissante…), ainsi que la baisse de la luminosité diurne sont en effet autant de facteurs supplémentaires d’accidents de la route.