Actualités

Rencontre avec Michel Orier, Directeur général de la création artistique (DGCA)

 
 
Rencontre avec Michel Orier, Directeur général de la création artistique (DGCA)

Source - texte et image : DRAC Picardie

Jean-François Cordet, préfet de la région Picardie, préfet de la Somme a reçu à l'hôtel préfectoral, le mardi 1er avril, en présence de M. Hervé Bouchaert, préfet de l’Aisne et de M. Emmanuel Berthier, préfet de l’Oise, Monsieur Michel Orier, Directeur général de la création artistique (DGCA) du Ministère de la Culture et de la Communication. Les Préfets ont ainsi pu transmettre les interrogations et questions au sujet des structures culturelles de leurs départements respectifs.

À l’issue de cette rencontre, artistes et acteurs picards de la culture et de la création étaient conviés à la DRACdirection régionale des affaires culturelles Picardie pour une rencontre avec le DGCA du Ministère de la Culture et de la Communication, accompagné de Laurence Tison-Vuillaume, son adjointe et de Sylvie Midali, chef du bureau de l’action territoriale de la DGCA.

La rencontre a débuté par une présentation de la politique générale de la Direction, axée sur la future loi « création », le cadre d’intervention de l’Etat, de la modernisation de l’action publique et les projets de réformes. La venue du Directeur général de la DGCA en Picardie s’inscrit dans une volonté d’entendre les interrogations des professionnels dans les régions et d’échanges au plus près des territoires.

Dans une seconde partie, un temps de discussion avec les artistes et les représentants de la création, -soit plus de soixante-dix participants venus de toute la Picardie -, a abordé des questions comme la scène nationale de l’Oise en préfiguration, le CPER (contrat de plan Etat Région), l’éducation artistique et culturelle, le soutien aux enseignements spécialisés, l’avenir des scènes conventionnées. La mise en place de résidences d’artistes en milieu rural, l’enjeu du mécénat culturel, le lancement de l’opération « La belle saison » ont ensuite fait l’objet de précisions destinées à mieux appréhender les dispositifs existants et à mobiliser les acteurs concernés.

Plusieurs représentants de compagnies de théâtre et de structures associatives ont par là-même exprimé la nécessité de maintenir l’accompagnement des compagnies (tant au niveau des collectivités territoriales qu’au niveau de l’Etat) et de voir rééquilibrées les aides financières pour poursuivre l’engagement artistique, notamment envers le public des jeunes et développer le maillage du territoire picard, trop souvent considéré comme mal irrigué dans le domaine culturel.

En marge de ces commentaires et analyses, la discussion a porté en particulier sur l’importance des interlocuteurs de proximité au sein des dracs et le lien qui doit se faire pour identifier et flécher les moyens d’actions. Enfin, les pratiques amateurs, le statut des étudiants en écoles d’art et l’émergence d’un observatoire mis en place pour déterminer au mieux les marges d’amélioration de l’existant ont été évoqués en fin de session.

À l’issue de la rencontre, Michel Orier a pu visiter le FRAC Picardie, s’informer sur l’avancée du projet de cité des arts du cirque à Amiens et clore son déplacement picard à la Maison de la Culture.