Actualités

Pollution : le préfet de la Somme et le préfet de la zone Nord prennent des mesures

 
 
Pollution : le préfet de la Somme et le préfet de la zone Nord prennent des mesures

Jean-François Cordet préfet de la Somme a décidé de réduire de 20 km/h la vitesse autorisée sur les routes départementales et nationales de la Somme.

Dans le cadre de l’épisode de pollution atmosphérique que connaît depuis plusieurs jours le nord de la France et du dépassement du niveau d’alerte des concentrations en particules depuis le mercredi 12 mars, le préfet de la Somme a décidé de réduire de 20 km/h la vitesse autorisée sur les routes départementales et nationales dans le département.

De façon coordonnée, le préfet de la zone nord a décidé de réduire de 20 km/h également la vitesse maximale autorisée sur toutes les autoroutes du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie.

> Arrêté du préfet de la Somme - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,64 Mb

> Arrêté du préfet de la zone Nord - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,76 Mb

Ces mesures doivent permettre de retrouver un niveau de qualité de l’air satisfaisant. Elles pourront être adaptées en fonction de l’évolution des conditions météorologiques.

La valeur de référence de 80 µg/m3 (moyenne sur 24 heures) est dépassée depuis hier matin sur deux stations de mesure d’ATMO Picardie, association agréée de surveillance de la qualité de l’air.

SITES Maximum journalier Date et heure Max journalier du site

Amiens

Saint Pierre

92 µg/m3

13/03/14

à 15h

96 µg/m3

le 02/03/11

Amiens trafic 93µg/m3

13/03/14

à 15h

94 µg/m3

le 12/03/14

Arrest 78µg/m3

13/03/14

à 15h

98 µg/m3

31/12/08

Salouël 77µg/m3

13/03/14

à 15h

128 µg/m3

le 11/01/09

Les rejets de poussières ont trois origines principales :

  • les installations de combustion industrielles et les chauffages individuels ou collectifs, utilisant des combustibles fossiles (charbon, fioul) ou leurs dérivés ;
  • les procédés industriels mettant en œuvre des produits solides pulvérulents (sidérurgie, fabrication d'engrais, cimenteries…) ;
  • les véhicules diesels qui émettent essentiellement des particules de taille inférieure à 10 microns.

Recommandations

Les poussières peuvent provoquer des difficultés respiratoires, des irritations nasales et oculaires.

C’est pourquoi il est recommandé à toute la population d’éviter les activités physiques et sportives intenses, aux personnes fragiles de respecter scrupuleusement les traitements médicaux à visée respiratoires et de veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritants (utilisation de solvants ou de peintures, consommation de tabac).

Il est également préférable d’organiser ses déplacements par les transports en commun et le co-voiturage. 

Limitations de la vitesse

Dès le mercredi 12 mars, le préfet de la Somme avait invité les automobilistes à réduire de 20 km/h leur vitesse de circulation. Il avait été indiqué qu’en fonction de l’évolution de la situation, il pourrait rendre la limitation de vitesse impérative, par arrêté. 

Sur le réseau secondaire

La vitesse autorisée des véhicules est réduite de 20 km/h sur le réseau des routes départementales et nationales habituellement limitées à 90 km/h ou 110 km/h, à compter du vendredi 14 mars à 6h00 et jusqu’à nouvel ordre.

Sur autoroutes

La vitesse est réduite de 20 km/h sur l’ensemble du réseau autoroutier dans le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie depuis ce jeudi 13 mars à 16h00 et jusqu’à nouvel ordre. L’information fait l’objet notamment d’une diffusion sur les panneaux à messages variables (PMV).

Renforcement des contrôles

Le préfet a demandé aux forces de l’ordre de poursuivre le renforcement des contrôles anti-pollution des véhicules et de la validité des contrôles techniques. Il a demandé que soit également vérifiée l’application des limitations de vitesse.

Restrictions concernant les publics scolaires

Par ailleurs, le préfet a demandé au Recteur et à l’inspecteur d’académie de :

  • suspendre les activités sportives de plein-air dans les écoles maternelles et primaires ;
  • et de suspendre les activités sportives intenses dans les collèges et les lycées.

Des points de situation et des messages fréquents seront diffusés tant que de besoin par la préfecture de la Somme afin d’informer de l’évolution de la situation.