Actualités

Plan industriel Chimie verte et biocarburants : quelles applications concrètes en Picardie ?

 
Plan industriel Chimie verte et biocarburants : quelles applications concrètes en Picardie ?

Le préfet et le président du Conseil régional de Picardie ont assisté, le lundi 26 mai, au Carré de la République à Amiens, à la présentation du Plan industriel « Chimie verte et biocarburants en Picardie », dans le cadre des plans de reconquête industrielle présentés par le Président de la République en septembre 2013.

L’État a demandé aux conseils régionaux de désigner, dans le cadre de la politique de la Nouvelle France industrielle, des plans prioritaires. Le conseil régional de Picardie a retenu comme stratégique le Plan industriel « Chimie verte et biocarburants ».

Depuis de nombreuses années, la chimie verte représente en effet des enjeux très forts en Picardie. Aujourd’hui, ce secteur clé, au cœur de la stratégie régionale d’innovation, est incarné par le pôle de compétitivité à vocation mondiale Industries & Agro-Ressources ou encore par l’Institut pour la Transition Énergétique P.I.V.E.R.T.

Avant un temps d’échanges avec la salle, Jean-François Rous, directeur Recherche & Innovation de Sofiprotéol et Président de la SAS PIVERT, récemment désigné correspondant régional pour la Picardie sur ce plan de relance industrielle « Chimie verte et biocarburants », a présenté le dispositif des plans industriels, véritables leviers de compétitivité, ainsi que le plan Chimie verte et biocarburants et son application en Picardie.

> Télécharger la présentation - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,56 Mb

Faire sauter les verrous et soutenir financièrement les projets des industriels

Le plan Chimie verte et biocarburants est structuré autour de trois thématiques :

  • la chimie verte base fossile ;
  • la chimie verte base végétal ;
  • les biocarburants.

Le plan s’inscrit dans une véritable ambition de leadership dans cette nouvelle filière. Il s’adresse à tous les industriels, qu’ils soient de grandes entreprises, des ETI, des PMEPetites et moyennes entreprises-PMIPetites et moyennes industries Protection maternelle et infantile ou des start-up.

Deux niveaux de recueil des projets issus de ces industriels sont prévus : un à l’horizon 2015-2020 et un au-delà de 2020. Le focus est mis sur l’investissement, la valeur créée, l’impact sur l’emploi, la croissance du marché et la dynamique de filière. L’action des pouvoirs publics se concentre sur la suppression des verrous identifiés par chaque filière et la contribution financière aux projets industriels. D’ores et déjà, 40 premiers projets a permis d’identifier des verrous technologiques représentatifs à lever. Ces premiers projets représentent déjà, à eux seuls, plus de 8 milliards d’euros d’investissement.

nfi_une

Télécharger la brochure « La nouvelle France industrielle »

La page dédiée aux 34 plans de reconquête industrielle sur le site du ministère du redressement productif