Actualités

Opération interministérielle vacances (OIV)-contrôle d'un centre de loisirs à Albert le 20 août 2015

 
 
Opération interministérielle vacances (OIV)-contrôle d'un centre de loisirs à Albert le 20 août 2015

Les services de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) et de la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) ont procédé ce jour au contrôle du centre de loisirs sans hébergement de la ville d'Albert.

A la demande de Nicole Klein, préfète de la région Picardie, préfète de la Somme, par souci d'une plus grande efficacité et d'une plus grande cohérence, ces opérations de contrôle sont réalisées conjointement par ces deux services de l'Etat. La partie accueil des mineurs est contrôlée par les services de la DDCS et la partie restauration l'est, quant à elle, par les services de la DDPP.

Focus sur les actions de la DDCS

Elle intervient à travers deux axes complémentaires :

  • elle assure une mission de soutien et de conseil réglementaire ou éducatif en direction  des acteurs ;
  • elle veille au respect des exigences de qualité et de sécurité des prestations offertes aux usagers.

Pour ce faire, elle mène deux types de contrôles. Il s’agit d’une part, d’un contrôle à l’occasion de la déclaration obligatoire par les différents établissements qui doivent respecter des critères de qualité, en particulier en ce qui concerne la qualification des intervenants ; et d’autre part, de contrôles sur le terrain.

En 2014, 100 contrôles d’établissements d'activité physique et sportive - EAPS (salles de remise en forme, piscines, mur d’escalade, équitation, circuit de karting, planche à voile) et 68 contrôles d’ACM ont été réalisés par la DDCS 80.

Depuis le début de l’année 2015, 25 EAPS (salles de remise en forme, piscines, mur d’escalade, équitation, circuit de karting, planche à voile) et 45 ACM ont été contrôlés sur place, dont 5 EAPS et 15 accueils collectifs de mineurs - ACM pendant l’OIV 2015 (chiffres au 31/07/15).

Focus sur les actions de la DDPP

Par l’ampleur de ses missions, la DDPP revêt un caractère interministériel. Elle met en effet en œuvre les politiques publiques portées par les ministères de l’agriculture, de l’économie et de l’environnement.

Que contrôle t’on en restauration collective ? :

  • La mise en place effective des mesures appropriées pour assurer la qualité sanitaire des produits (plan de  maîtrise  sanitaire effectif et suivi).
  • Le bon respect des conditions d'hygiène dans les établissements (contrôle de produits à leur arrivée, respect de la chaîne du froid, de la propreté, formation et santé du personnel…).
  • Les mesures évitant les contaminants dans les denrées animales et végétales (respect de la marche en avant)

Depuis le début de l’opération interministérielle vacances (soit le 15 juin 2015), la DDPPDirection départementale de la protection des populations a contrôlé dans l’ensemble du département de la Somme 330 établissements dont la plupart avec les autres services mobilisés (DDCS, police et gendarmerie nationales …).

Sur les 330 établissements contrôlés, 93 (soit un taux de 28 %) présentaient des manquements à la législation et à la réglementation en vigueur. Ces manquements ont fait l’objet des mesures suivantes : 78 avertissements, 11 mesures de police administrative (mises en demeure de réaliser des correctifs de situations ne portant pas atteinte à la sécurité ni à la santé), 4 arrêtés préfectoraux (3 portant fermeture administrative temporaire et 4 de mise en demeure) et 27 procès-verbaux.