Actualités

Le préfet lance un appel à la vigilance sur les routes de la Somme à l’occasion du week-end du 14 juillet

 
 
Le préfet lance un appel à la vigilance sur les routes à l’occasion du week-end du 14 juillet

Période de très forte circulation, les mois d’été sont traditionnellement les plus meurtriers de l’année sur les routes. Ils se caractérisent par des flux plus importants de circulation, par la présence plus soutenue d’usagers vulnérables tels que les cyclistes et les motocyclistes et par le relâchement de la vigilance des usagers. Particulièrement le week-end du 14 juillet est un week-end de grands départs sensibles.

Depuis le début de l’année, 24 personnes ont trouvé la mort sur les routes du département, endeuillant autant de familles.

Jean-François CORDET, préfet de la région Picardie, préfet de la Somme appelle l’ensemble des usagers de la route à la plus grande vigilance. Afin d’endiguer cette hausse de la mortalité dans le département, le préfet a demandé aux forces de l’ordre leur mobilisation totale durant toute la période estivale, et notamment à l’occasion du long week-end du 14 juillet.

Un maintien de la vigilance accrue des forces de l’ordre pour le week-end du 14 juillet

La mobilisation des forces de l’ordre, déjà renforcée depuis le début de l’année, se poursuivra donc durant tout le week-end prolongé.

Des contrôles spécifiques seront mis en place dans tout le département de la Somme, du vendredi 11 juillet soir au lundi 14 juillet. Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du plan de contrôle routier estival.

Les contrôles porteront essentiellement sur l’alcoolémie au volant et sur les vitesses (les radars mobiles de nouvelle génération seront largement utilisés). Les comportements incompatibles avec une conduite responsable seront aussi ciblés (téléphone au volant, port de la ceinture de sécurité etc).

Enfin, les contrôles porteront également sur les deux-roues motorisés, particulièrement exposés en cette période.

Un recours aux dispositions de la loi du 14 mars 2011

Durant tout le week-end, les contrôles donneront systématiquement lieu, lorsque des infractions seront constatées, à des mesures administratives prises par le préfet. Il pourra être amené à prendre des arrêtés de suspension du permis de conduire allant jusqu’à 6 mois en cas d’infraction à la réglementation en matière de vitesse ou de conduite sous l’emprise d’un état alcoolique ou de stupéfiants.

Le préfet pourra également prendre, sous certaines conditions, un arrêté d’immobilisation de véhicules en cas de récidives d’infractions.