Actualités

Le préfet de la Somme et le président de la FFB 80 signent un protocole d’accord visant à lutter contre les vols et les actes délictueux sur les chantiers

 
Le préfet de la Somme et le président de la FFB 80 signent un protocole d’accord visant à lutter contre les vols et les actes délictueux sur les chantiers

Jean-François CORDET, préfet de la région Picardie, préfet de la Somme et Gérard DIRUY, président de la fédération du bâtiment et des travaux publics de la Somme ont signé, le lundi 16 septembre 2013, dans les locaux de la FFB 80, un protocole d’accord visant à lutter contre les vols et autres actes délictueux sur les chantiers.

Une préoccupation forte, partagée par les entreprises et les professionnels

Les vols sur les chantiers de bâtiment, dus notamment à l’envolée du coût des matières premières, constituent une préoccupation forte des professionnels et des pouvoirs publics.
Le 29 janvier 2013, un protocole national a été signé à Paris entre le Ministre de l’Intérieur et le président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB). La déclinaison locale de cette convention est composée de 11 articles, définissant l’objectif commun, la mise en oeuvre du partenariat renforcé, les modalités de prévention et les modalités de dépôt de plainte et d’investigation . Elle abroge et remplace la convention signée auparavant, en 2009, par le préfet de la Somme et le président de la FFB 80.

Les pouvoirs publics et la FFB 80 se fixent pour objectif commun de conjuguer leurs efforts afin de lutter plus efficacement contre les vols et atteintes volontaires visant les entreprises du bâtiment. Un référent en charge du suivi du protocole a ainsi été nommé au sein de la FFB 80, de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) et du Groupement de gendarmerie départementale de la Somme.

Ces référents peuvent conseiller, participer à des actions de formation ou de sensibilisation collective, informer les entreprises et les maîtres d’ouvrage professionnels sur les caractéristiques du secteur d’implantation de leurs chantiers et solliciter des services territorialement compétents afin qu’ils organisent, de façon ponctuelle, des visites-conseils sur site .

Une attention particulière est portée aux secteurs géographiques sensibles, dont la Zone de Sécurité Prioritaire Amiens-Nord (ZSP) , d’autant qu’elle fait l’objet d’une politique particulière de construction et de réhabilitation de logements.

La Fédération du BTP de la Somme informera les référents sûreté départementaux de l’ouverture de chantiers qu’elle considère comme sensibles du point de vue de leur sécurité. Le référent sûreté de la FFB 80 transmettra au référent sûreté territorialement compétent les coordonnées des entreprises retenues. Celles-ci rechercheront avec le référent sûreté les modalités du dispositif le mieux adapté à mettre en oeuvre pour prévenir les vols. À cet effet, les entreprises renseignent une fiche-navette , qui précisera les mesures de prévention envisagées sur le chantier objet du signalement.

Les acteurs de la convention sensibiliseront les professionnels à l’usage de la vidéoprotection sur les chantiers qui, conformément à la loi, doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), mais ne nécessite pas de démarche d’autorisation en préfecture lorsque les équipements de vidéoprotection sont installés dans l’enceinte du chantier sans visionnage de la voie publique. Afin de favoriser les recherches des forces de l’ordre, le marquage d’identification des matériaux onéreux et l’implantation de systèmes de géolocalisation des engins de chantier seront également promus.

Enfin, la Police et la Gendarmerie nationales intégreront, dans leurs patrouilles, les chantiers réputés sensibles portés à leur connaissance.

Les dépôts de plainte facilités

Avisés d’un acte malveillant, les forces de l’ordre aviseront les référents sûreté concernés et faciliteront les démarches à entreprendre.
Les services de police ou de gendarmerie procéderont, dans les 24 heures qui suivront le signalement, aux investigations de police technique et scientifique. Pour optimiser cette démarche, la FFB 80 sensibilisera ses adhérents à la nécessité de conserver les lieux de vols et d’autres actes délictueux en état jusqu’au passage des personnels chargés des recherches.

Les services de l’État apportent leur concours à la FFB 80 pour la réalisation de supports matériels de communication, ou la diffusion de conseils dans ses publications professionnelles. La signature du 16 septembre 2013 a été l’occasion de présenter aux entreprises la brochure de prévention et de conseils éditée par la préfecture de la Somme et la FFB 80 en partenariat avec la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) et le groupement de gendarmerie départementale.

> Téléchargez la brochure: Actes malveillants sur les chantiers - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb