Actualités

L'État investit dans le logement social et le renouvellement urbain d'Abbeville

 
 
L'État investit dans le logement social et le renouvellement urbain d'Abbeville

Nicole Klein, préfète de la région Picardie, a signé le mercredi 16 décembre 2015, avec Nicolas Dumont, maire d'Abbeville, président de la communauté de communes de l'Abbevillois :
- la première convention de cession d'un bien appartenant à l'État pour la production de logement social dans un secteur connaissant une forte tension sur le marché immobilier (loi Duflot) .
- le protocole de financement de l'étude préalable à la convention de renouvellement urbain du quartier du Soleil-Levant d'Abbeville.

1 -  la première convention de cession d'un bien appartenant à l'État pour la production de logement social dans un secteur connaissant une forte tension sur le marché immobilier (loi Duflot) .

La communauté de communes de l'Abbevillois va ainsi acquérir, avec une décote de 68% par rapport à leur valeur vénale, les terrains de l'ancienne gendarmerie, rue Quignon à Abbeville, d'une emprise de 5 211m² de foncier dont 3 898m² constructibles, pour les rétrocéder à l'euro symbolique à l'Office public de l'habitat en charge de la réalisation de 49 logements sociaux dont 20% seront accessibles aux personnes handicapées. Situé à proximité du centre ville, dans un quartier résidentiel, ce terrain a été inscrit sur la liste des biens cessibles le 14 octobre 2013.

Parallèlement, la communauté de communes concrétisera une opération d'aménagement urbain avec la création d'espace public et d'un giratoire.

Cette opération s'inscrit dans le Programme Local de l'Habitat du territoire abbevillois qui prévoit la création de 120 logements par an sur la période 2015-2020 dont 40 en locatif aidé.

L'Etat se montre ainsi exemplaire en permettant notamment de recentrer les nouvelles constructions dans une parcelle située à l'intérieur de l'emprise urbaine et potentiellement bien desservie par les transports en commun. En favorisant la construction dans les zones denses, ce dispositif de mobilisation du foncier public contribue à lutter contre le phénomène d'étalement urbain en favorisant le développement d'une ville de moindre impact environnemental.

Signature de la première convention de cession d'un bien de l'Etat entre le maire d'Abbeville, la préfète Nicole Klein et le président de l'office public de l'habitat d'Abbeville

2 -  le protocole de financement de l'étude préalable à la convention de renouvellement urbain du quartier du Soleil-Levant d'Abbeville.

Le Nouveau plan national de renouvellement urbain (NPNRU) a ciblé les 200 quartiers "politique de la ville" en France, dont 9 en Picardie. Parmi ceux-ci, figure le quartier du Soleil-Levant d'Abbeville.

L'étude sur les enjeux du quartier en matière d'urbanisme, de logement et de commerce sera ainsi financée à hauteur de 50% par l'ANRU, le solde étant financé par la ville d'Abbeville, par la communauté de communes de l'Abbevillois et par la Caisse des dépôts et consignations.

L’étude s’articulera en 3 phases :

- Le diagnostic du fonctionnement du quartier : définir des enjeux et propositions relevant d’une opération ANRU : l’habitat, le fonctionnement urbain, le paysage, la question des équipements et des espaces publics et du commerce (étude sur le secteur Soleil-Levant)...
- La proposition urbaine : présenter des hypothèses correspondant aux besoins exprimés. La commune arrêtera, entre les phases de diagnostic et de proposition urbaine, des choix pour son projet urbain. Cette démarche aboutira à la création de plusieurs scénarios, dont les premières hypothèses envisagées par la commune dans le dossier de protocole de préfiguration.
- La mise au point du projet : détailler la programmation et l’estimation financière.

Cette étude doit permettre d'élaborer un programme d'action cohérent, chiffré et planifié qui pourra alors faire l'objet d'un conventionnement de renouvellement urbain.

signature du protocole de financement de l'étude sur les enjeux du quartier du Soleil-Levant avec la Caisse des dépôts et consignations, la maire d'Abbeville, la préfète Nicole Klein et le président de l'office public de l'habitat d'Abbeville