Actualités

Inauguration du cinema "Le Casino" à Albert

 
 
Inauguration du cinema "Le Casino" à Albert

Samedi 8 octobre 2016, le cinéma "Le Casino" du Pays du Coquelicot, situé à Albert a été officiellement inauguré.

Intervention de Monsieur Jean-Charles GERAY, Secrétaire général de la préfecture de la Somme à l’occasion de l’inauguration du cinéma LE CASINO à Albert le Samedi 8 octobre 2016 à 18 heures

Seul le prononcé fait foi 

-    Monsieur le député et Président de la Communauté de Communes du Pays du Coquelicot,

-    Monsieur le Président du Conseil Régional, 

-    Madame la Vice-Présidente du Conseil Départemental,

-    Mesdames, Messieurs,

C’est avec un plaisir non dissimulé que je foule pour la première fois la terre albertine en qualité de représentant du préfet du département Philippe DE MESTER et qu’ainsi je vole le premier rôle à votre actrice préférée, je veux bien-sûr parler de ma collègue, Odile BUREAU, pour participer aujourd’hui à vos côtés à cette inauguration qui témoigne de la volonté de chacun d’entre vous, élus du Pays du Coquelicot et cinéphiles, de renforcer l’attractivité de votre territoire par l’amélioration de l’offre cinématographique.

Le soutien à la diffusion culturelle est une priorité du ministère de la culture et de la communication qui s’inscrit dans un objectif général de promotion de l’art cinématographique, de formation des publics et de diversité culturelle. Le but est de permettre aux salles les plus fragiles de se constituer en réseau, d’avoir accès aux films d’auteur, et de développer des actions d’animation en direction du public.

Ainsi, ce beau projet a été soutenu, dès sa genèse, par l’Etat. En 2012 et 2013, il a bénéficié, pour le financement des études de faisabilité, d’une subvention de 29530 euros  au titre du fonds national d’aménagement et de développement du territoire (FNADT) et de son volet dédié au réaménagement des cinémas ruraux du Grand Amiénois. Cette aide a été reversée par le Syndicat mixte du Grand Amiénois aux trois communautés de communes maîtres d’ouvrage pour les opérations de modernisation des cinémas le Casino à Albert, le Tivoli à Doullens et le Trianon à Poix-de -Picardie.

Par ailleurs, le Casino s’est vu attribuer pour sa rénovation une subvention d’investissement de près de 251000 euros du Centre national du cinéma et une de 352000 euros au titre du fonds européen agricole pour le développement rural.

Ces aides financières qui ont permis de financer le projet à hauteur de 25%, démontrent, s’il en est besoin, tout l’intérêt porté par l’Etat au projet du Casino.

Intérêt justifié car le Casino dispose à la fois d’une salle Art et Essai, d’une grande salle équipée d’un système de vidéo-conférence qui pourra bénéficier aussi bien aux écoles qu’aux entreprises et d’un foyer dédié aux expositions et aux rencontres.

Il prendra ainsi une part importante dans la dynamisation du centre-ville d’Albert en attirant un public varié et intergénérationnel.

Ces actions constituent un axe fort de l’aménagement culturel et de loisir du territoire qui reste une priorité de l’Etat malgré un contexte économique et budgétaire difficile.

En effet, le Gouvernement a affiché sa volonté en faveur de la culture en confortant le budget de son ministère qui est passé de 7,08 milliards d’euros en 2015 à 7,3 milliards en 2016, soit une augmentation de 2,7%. C’est un choix politique fort. La réponse à la crise peut aussi être une réponse culturelle. La mobilisation des énergies créatives, de notre patrimoine, la place donnée aux nouveaux créateurs, à toutes les nouvelles formes de création, à l’éducation artistique et culturelle, tout cela donne un souffle, une énergie à un pays.

Le fonds de soutien au cinéma, à l’audiovisuel et au multimédia géré par le CNC a ainsi disposé en 2016 de 672 millions d’euros.

Madame Audrey AZOULAY, ministre de la culture et de la communication, a présenté le 28 septembre dernier, le projet de loi de finances 2017 pour la culture. Le budget présenté, en hausse de 5,5% par rapport à 2016, s’élève à 10 milliards d’euros, dont 707 millions d’euros pour le cinéma et l’image animée.

Ce budget qui s’inscrit dans la continuité de l’effort en faveur de la culture tire les conséquences d’une nouvelle situation marquée par les risques de division de la société. Pour ce faire, il incarne deux grandes convictions que le Gouvernement défend au quotidien.

Ainsi, en premier lieu, il permettra de préparer l’avenir en offrant de nouveaux horizons à la création, en ouvrant les portes à la jeunesse et en misant sur l’innovation. Il est en effet nécessaire, en ces temps de tumulte, de continuer à lever la tête et à regarder devant nous avec la conscience de notre responsabilité pour les générations futures.

En second lieu, il permettra l’émergence d’une nouvelle donne fondée sur une culture au plus près des Français et couvrant tous les champs.

En outre, un rapport conjoint des ministères de l’économie et de la culture a prouvé que le soutien financier apporté par l’Etat à la culture est un investissement de l’avenir. En effet, la culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile avec 57,8 milliards d’euros de valeur ajoutée par an. La culture, ce sont aussi des emplois. Les seules entreprises culturelles comptent  670 000 salariés, soit 2,5 % de l’emploi dans le pays, salariés auxquels s’ajoutent les  870 000 professionnels de la culture qu’emploient les entreprises non culturelles.

Ce rapport établit, de plus, « une corrélation positive » entre la présence d’une implantation culturelle et le développement socio-économique d’un territoire.

Au-delà de son impact économique, la culture est également un puissant créateur de lien social, rôle déterminant au sein de notre société actuellement confrontée à la remise en cause des valeurs de liberté, de tolérance et de laïcité.

Les attentats qui ont touché notre nation ont révélé l’impératif, pour chaque jeune, de maîtriser la lecture, le décryptage de l’information et de l’image, afin qu’il puisse aiguiser son esprit critique et se forger une opinion, qualités nécessaires à l’exercice d’une citoyenneté éclairée et responsable en démocratie. A une époque où il faut se remobiliser pour défendre la liberté d’expression et de création et les valeurs de la République, je forme le vœu que le Casino prenne toute sa part dans ce combat.

Je vous remercie de votre attention.