Actualités

Inauguration des nouveaux locaux amiénois de H2air, développeur éolien

 
 
Inauguration des nouveaux locaux amiénois de H2air, développeur éolien

Jean-François Cordet, préfet de la région Picardie, préfet de la Somme a inauguré, mercredi 9 avril, les nouveaux locaux de la société amiénoise H2air, développeur, constructeur et exploitant de parcs éoliens terrestres en France.

H2air est la première société de développement éolien à implanter ses locaux à Amiens. Le préfet a souhaité, dans son propos inaugural, que d’autres sociétés la rejoignent bientôt, tant la Somme et plus largement la Picardie sont des territoires propices au développement de l’énergie éolienne et à l’essor d’une véritable filière industrielle.

Le préfet a rappelé que le Président de la République a fixé au pays un objectif ambitieux, celui de l’excellence environnementale. L’un des principes à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif est celui de la transition énergétique. Celle-ci repose notamment sur le « mix énergétique », qui prévoit de diminuer de 30% la consommation des énergies fossiles en 2030.

La Picardie s’est emparée de la transition énergétique

Le préfet a salué l’esprit pionnier, en la matière, de la région Picardie. Elle a été, en juin 2012, la première région de France à adopter son schéma régional « Climat, Air, Énergie » (SRCAE), comprenant en annexe son schéma éolien.

Le préfet a également souligné que, si le développement de l’énergie éolienne se heurte parfois à certaines réticences., la société H2air démontre, par son approche raisonnée de l’implantation de parcs éoliens, dans le souci du respect de leur environnement, que l’implantation d’éoliennes peut être aisément accepté.

C’est dans cet esprit que la société amiénoise a engagé avec succès les projets Coquelicots 1 et 2, à proximité d’Albert dans la Somme.

En conclusion, le préfet a souligné le soutien de l’État en faveur du développement de l’énergie éolienne. La Picardie est une des 7 régions expérimentatrices du dispositif « d’autorisation unique éolienne et méthanisation ».

Cette expérimentation figure parmi les engagements forts du Gouvernement en matière de simplification résultant à la fois des conclusions des états généraux de la modernisation du droit de l’environnement et du comité interministériel de l’action publique du 17 juillet 2013. La récente ordonnance du 20 mars 2014 en définit les conditions et son décret d’application devrait être prochainement publié.

Les gains attendus sont importants pour les entreprises de ce secteur. Il s’agit en effet de simplifier la procédure de création de projets éoliens en fusionnant l’autorisation au titre des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), le permis de construire, l’autorisation de défrichement, la dérogation à la protection des espèces protégées et de l’autorisation au titre du code de l’énergie.

Cette multiplicité des procédures freine l’action publique et donc les initiatives des porteurs de projets :

  • Il s’agit de réduire les délais d’instruction des dossiers, avec un objectif de statuer sur les demandes d’autorisation en 10 mois.
  • Il s’agit enfin de réduire le nombre d’interlocuteurs, renforcer la cohérence des décisions et ainsi assurer une plus grande sécurité juridique et économique pour le  porteur de projet.

Les services de l’Etat en Picardie sont pleinement investis dans la préparation à la mise en place de ce dispositif. Le choix d’implantation de la société H2air à Amiens s’en voit ainsi conforté.

Plus d’information :
www.h2air.fr

DSC_0023

L'inauguration, à l'invitation de Roy Mahfouz, président de H2air, a notamment réuni Christophe Porquier, vice-président du conseil régional de Picardie, Catherine Quignon Le Tyrant, vice-présidente du conseil général de la Somme et Pascal Fradcourt, représentant le maire d'Amiens.