Actualités

« En avant Somme 2020 » : le monde agricole uni pour réussir

 
 
« En avant Somme 2020 » : le monde agricole uni pour réussir

Jean-François Cordet, préfet de la région Picardie, préfet de la Somme a conclu, le soir du jeudi 19 juin, au Petit Château de Lamotte-Brebière, le séminaire des administrateurs de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme. Les contours de la « ferme Somme » y ont été revisités et actualisés.

Lancée pour la première fois en 2003, la stratégie « En avant Somme » fixe un cap et des objectifs précis pour la « ferme Somme ». Cette stratégie et son plan d’actions ont l’ambition de fédérer les énergies et de créer une véritable dynamique de territoire et d’acteurs au service de l’économie agricole, agro-industrielle et agroalimentaire qui fait la force du département.

Le préfet a été invité par les présidents des coopératives et des organisations agricoles de la Somme à réagir au « recalibrage » de la stratégie « En avant Somme 2020 » opéré par les responsables agricoles du département, en lien avec la Chambre régionale d’agriculture de Picardie, représentée par son président. Il a également présenté le choc de simplification voulu par la Président de la République, ainsi que le Pacte de responsabilité et de solidarité.

Le séminaire, ouvert par Daniel Roguet, président de la chambre départementale,  a débuté par le témoignage de responsables du pôle aéronautique d’Albert-Méaulte, élus ou chefs d’entreprises.

Le pôle aéronautique d’Albert-Méaulte :  un exemple de synergie « Territoire-filière » exemplaire selon les agriculteurs

Jugé comme "une synergie « Territoire-filière » exemplaire", la table-ronde consacrée au pôle aéronautique d’Albert-Méaulte a démontré la valeur ajoutée supplémentaire apportée par le territoire aux filières. Enjeux de formation des équipes, instance de dialogue entre voisins, poids auprès des décideurs institutionnels… les responsables agricoles ont pu y trouver des points d’intérêt transposables à leur secteur.

Les trois tables-rondes suivantes ont porté un focus particulier sur des actions concrètes de la « ferme Somme ».

Attirer de nouveaux acteurs et structurer de nouvelles filières

Le directeur général de l’UNPT, le président de Cobevial et le président du directoire du groupe Alliance ont échangé sur leurs capacités à attirer de nouveaux acteurs industriels et développer l’actionnariat responsable. Savoir-faire, potentialités, connexions logistiques, bassin d’emploi, dynamique entrepreneuriale et capacité à mobiliser les hommes et les capitaux : l’excellence d’un territoire doit se « vendre ».

Le président de Lact’union, le président de Sodiaal Union région Nord, le responsable Environnement de Tereos Syral et le gérant de la société Meth-développement ont échangé sur l’appui aux filières professionnelles et la structuration de nouvelles filières, parmi lesquelles, notamment, la méthanisation s’appuyant sur les gisements agricoles.

Les nouvelles technologies au service de l’agriculture

Le président et l’ingénieur conseil de la chambre départementale et Alexandre Deroo, exploitant à Méharicourt ont plaidé, pour leur part, en faveur du développement des technologies innovantes au service de la compétitivité et de la protection de l’environnement.

La nouvelle révolution agricole est celle du numérique et de l’ultra-précision au service d’une triple performance : économie, écologie et efficience. Cette « Agriculture 3.0 », faite d’équipements connectés et intelligents, promet de nouveaux « champs du possible » en matière d’aide à la décision (OAD). Après le guidage par GPS et l’imagerie satellite, les drones – dont un est actuellement expérimenté par la chambre départementale d’agriculture – peuvent constituer un nouvel outil pour mieux piloter les cultures, avec d’innombrables champs d’application : identification des adventices, détection précoce des maladies et des ravageurs, identification des anomalies de croissance, des zones en déficit d’azote ou de stress hydrique… En limitant la quantité de produits phytosanitaires utilisés, l’ultra-précision est également une mesure en faveur de la protection de l’environnement.

Le préfet se félicite de la mobilisation collective

Après l’intervention du président du Conseil général de la Somme, le préfet a tenu à féliciter le président de la chambre d’agriculture de la Somme pour son initiative, d’autant plus louable qu’elle a mobilisé un nombre très important de participants, « à la recherche de solutions, dans un esprit constructif et une grande ouverture d’esprit. La capacité à fédérer, à réunir les entreprises, quelque soit leur taille, est une condition fondamentale de la réussite, a poursuivi le préfet. Si cela est possible dans l’aéronautique et la mécanique, comme à Albert-Méaulte, cela est possible dans d’autres secteurs, et les agriculteurs sont en position de le démontrer. »

Consulter la brochure "En avant Somme 2020" sur le site internet de la Chambre d'agriculture (PDF en ligne)

DSC_0177
DSC_0190
DSC_0198
DSC_0221