Actualités

Deux lauréats en Picardie de l’appel à projets "Mobilisation collective pour l’agro-écologie"

 
 
Deux lauréats en Picardie de l’appel à projets "Mobilisation collective pour l’agro-écologie"

Vallée de l'Oise en Thiérache (Wikipedia)

Deux projets picards sont lauréats de l'appel à projets national «Mobilisation collective pour l’agro-écologie», lancé en 2013 dans le cadre du projet agro-écologique pour la France : "Agricultures : Produisons autrement".

Afin de préparer la mise en place des GIEE (Groupements d’Intérêt Économique et Environnemental) et dans le cadre du projet Agro-écologique pour la France présenté à l’occasion de la conférence nationale "Agricultures : Produisons autrement" du 18 décembre 2012, un appel à projets national «Mobilisation collective pour l’agro-écologie» a été organisé en 2013. 103 dossiers ont été retenus pour un budget total de 6.7 M€.
Plus d’informations sur le site internet du MAAF: http://agriculture.gouv.fr/AAP-Agroecologie

En Picardie, 13 dossiers ont été déposés. Après sélection par un comité national, le ministre de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt a désigné le jeudi 9 janvier 2014, 2 projets lauréats en Picardie.

Le premier projet retenu a pour objectif la préservation et la valorisation des prairies de fauche inondables de la vallée de l’Oise. Il est porté par la chambre d’agriculture de l’Aisne. Ce territoire remarquable pour sa biodiversité et pour la qualité de la ressource en eau, est caractérisé par des prairies inondables parsemées de mares. Un collectif de 15 agriculteurs souhaite préserver cet espace, valoriser ces prairies et propose de produire du foin de qualité et de structurer la  filière de foin à destination des systèmes d’élevage.

Le deuxième projet concerne le développement des pratiques de conduite intégrée en système légumier sur le territoire du Santerre Haute Somme. Il s’agit dans ce projet de réduire l’usage des intrants dans les systèmes de culture de légumes, de répondre à la qualité exigée par la filière en préservant la compétitivité des systèmes, de communiquer sur les résultats et de préparer un guide de préconisations. Un collectif de 21 agriculteurs constitué en association, souhaite poursuivre la démarche déjà amorcée en production intégrée de cultures légumières notamment pour une gamme plus large de cultures.
Ces projets exemplaires posent les bases du développement de démarches collectives, volontaires émanant des territoires, qui permettront de développer plus largement des systèmes de productions visant la double performance: économique et environnementale.