Actualités

De nouvelles mesures de lutte contre l’érosion et la submersion marines

 
 
De nouvelles mesures de lutte contre l’érosion et la submersion marines

Frédéric Cuvillier, ministre délégué en charge des transports, de la mer et de la pêche, s’est rendu à Cayeux-sur-Mer, dans la Somme, le jeudi 16 janvier 2014, pour annoncer des mesures de lutte contre l’érosion et la submersion marines.

En France, près d’un quart du littoral recule du fait de l’érosion côtière

La mobilité des côtes est un phénomène naturel qui se produit sous l’influence des vagues, du vent, des courants, du gel, de la pluie et de la nature des côtes. Elle peut cependant être modifiée par les activités humaines. Les ports et les différents ouvrages du front de mer perturbent les courants et les transports de sédiments. L’érosion côtière peut être aggravée par les activités humaines et par les effets du changement climatique, notamment les tempêtes, et peut avoir un impact important pour la sécurité des personnes et des biens. Par ailleurs, les évènements climatiques exceptionnels, associés à des coefficients de marée importants, peuvent entraîner l’inondation du littoral par submersion marine.

Chiffres clés sur l’érosion marine :

  • Environ ¼ des côtes françaises métropolitaines recule, alors que seulement 1/10 gagne des terres en mer par sédimentation.
  • Les côtes de métropole représentent 7124 km linéaires
  • 24% de ce littoral métropolitain recule du fait de l’érosion marine

Annonce de deux nouvelles mesures pour la gestion du risque d’érosion et de submersion marines

Philippe Martin et Frédéric Cuvillier annoncent deux mesures pour mieux adapter l’action de l’Etat face à ce phénomène :

  • Afin d’identifier les secteurs où l’érosion est forte, une méthode pour construire des indicateurs nationaux homogènes sera déterminée en 2014. Elle permettra de suivre l’évolution du trait de côte ; sur cette base, il sera produit d’ici la fin de l’année une première cartographie à l’échelle nationale de l’aléa d’érosion côtière.
  • Afin d’améliorer la prévention des risques littoraux, il est nécessaire de favoriser la cohérence et la coordination entre lutte contre l’érosion et prévention de la submersion. Pour cela, un programme particulier dédié au littoral proposant une gestion intégrée des risques littoraux est défini.
  • Consulter le détail des mesures