Actualités

Cérémonie Néo-Zélandaise de l'Anzac Day à Longueval

 
 
Cérémonie Néo-Zélandaise de l'Anzac Day à Longueval

Ce samedi 23 avril 2016, dans le cadre de l'Anzac Day,  s'est déroulée une cérémonie  au cimetière de Caterpillar Valley, en présence de Pascale Boistard, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, représentant le gouvernement français.

Participaient également à cette cérémonie, le maire de Longueval, les représentants de la Nouvelle-Zélande et un groupe cérémonial des Forces armées exécutant des danses et chants Maori. Des textes ont également été lus par une lycéenne néo-zélandaise et une lycéenne du collège Jules-Ferry de Conty.

Le cortège s'est ensuite déplacé en défilant jusqu'au monument aux morts de la commune avec la participation de la musique du commandement général des forces terrestres.

Le 25 avril 1915, l'ANZAC, le Corps d'Armée constitué de combattants australiens et néo-zélandais, engage son premier combat, dans les Dardanelles, à Gallipoli. C'est le "baptême du feu" des jeunes nations australiennes et néo-zélandaises. Dès 1916, ces troupes quittent le front Est pour venir combattre sur le front Ouest, notamment dans la Somme. Les Néo-Zélandais, combattants réputés, s'illustrent à Longueval. Environ 1 soldat sur 7 de la division néo-zélandaise qui combattit dans la Somme fut tué et 4 sur 10 furent blessés. Plus de 2 000 Néo-Zélandais furent enterrés sur place, sur les champs de bataille de la Somme.

Plus de la moitié des soldats de la division néo-zélandaise qui périrent dans la Somme n'ont pas de sépulture. Les noms de plus de 1 200 hommes sont donc inscrits sur le mémorial néo-zélandais dédié aux disparus sur le site du cimetière de Caterpillar Valley, à l'ouest du village de Longueval.

Le cimetière de Caterpillar Valley

Le cimetière de Caterpillar Valley et ses 125 tombes néo-zélandaises se trouvent à proximité du mémorial, sur la route de Contalmaison. Il rassemble 5 569 sépultures de soldats du Commonwealth, dont 68% ne sont pas identifiés. De nombreuses stèles néo-zélandaises parsèment le cimetière, reconnaissables à la fougère.

A l'intérieur du cimetière, sur un mur constitué de pierres de Portland, sont inscrits les noms des 1 205 hommes de la New Zealand Division qui périrent dans les batailles de la Somme en 1916 et dont les corps n'ont jamais été retrouvés.

Le cimetière, entouré de champs, est situé à l’ouest de Longueval, sur les positions alliées de 1916. Ses lignes, sa taille, l’événement qu’il commémore, en font un haut lieu de mémoire de la Nouvelle-Zélande et de la Somme. En 2004, la Nouvelle-Zélande y exhume le corps d’un combattant non identifié et le transfère dans sa capitale, à Wellington, au Mémorial national de la guerre. Il est le « soldat inconnu » néo-zélandais, le symbole national de l’engagement de ces hommes, venus du bout du monde pour combattre dans l’armée britannique.

(extrait du site www.somme14-18.com)

 

0A-web
IMG_3441

 

 

 

IMG_3479

 

IMG_3486